TALK TO US דברו אתנו

Have something to say? We would like to hear from you!

יש לכם משהו לאמר לנו?  אנחנו נשמח לשמוע מכם
 

 

         

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

Blog בלוג

10 reactions to Odele Lugassy-Ambash's cruel story : 14 year old French-Israeli girl's life ruined by Israeli Welfare

Simon Holzman

Alain Kleinmann, artiste peintre :

Le 19 janv. 2018 à 16:23, alain kleinmann a écrit :

je suis atterré par les documents que tu m'envoies et par le sadisme et la cruauté qui sont maintenant infligés à Odele Ambash. Tout cela rajoute encore à la terrible et douloureuse histoire de cette famille… Je ne sais trop quoi faire. La seule idée qui me soit venue à l'esprit est peut-être de contacter T., la fille de ... (qui est la personne que je connaisse la plus à même, si elle est convaincue, à "bouger quelque chose" en Israël.). Je ne la connais pas bien, mais l'avais rencontrée à l'occasion du projet de Musée à Haïfa. Tu peux tout de même te recommander de moi. Voici ses coordonnées : ...
J'espère que cet acharnement judiciaire trouvera vite une issue favorable, ou c'est à désespérer de tout ! Alain    
 

Clément Vaturi, ingénieur :

De : Clement Vaturi
Date : 22 janvier 2018 00:46:01 UTC+01:00

Je m' imagine la détresse de cette maman confrontée à l'affligeant état de santé de son enfant et à une telle obstination administrative. Ceci est incompatible avec les valeurs d' Israël. L'hypocrite silence politique des autorités
locales et françaises est inacceptable et frise la non-assistance. 
Puisse toutes vos démarches réveiller les consciences et mettre un terme à cette triste saga.

Jean-Pierre Lledo, cinéaste :

De : Jean-Pierre LLEDO
Date : 19 janvier 2018 10:48:18 UTC+01:00

C est épouvantable !
On a envie de chialer à chaque ligne
On va diffuser
Tu as le doc en hébreu ?
Faudrait avertir les journalistes qui ont fait des articles ou émissions tv... c est le plus efficace…
Moi en dehors de ton mail que j'ai renvoyé ''a tous''
j ai envoyé a pres de 70 personnes ciblées
On reste en contact
Jp

Amit Davidoff, journaliste

Le 6 janv. 2018 à 15:18

Merci pour ces infos. Bien sûr je vais diffuser ! Et écrire un nouvel article. C'est révoltant !
Le traitement judiciaire de l'Affaire Daniel Ambash, l'acharnement sur ses compagnes et ses enfants mineurs sont une honte pour l'État d'Israel, un scandale indigne de sa démocratie.
Non contents d'avoir condamné un innocent à 26 ans d'emprisonnement, non contents d'avoir manipulé femmes et enfants par des interrogatoires violents, des chantages, des menaces dignes d'un régime totalitaire, non contents d'avoir psychologiquement détruit I. Ambash, forcé, à l'âge de 14 ans, à commette un terrible faux témoignage contre son père, aujourd'hui les autorités israéliennes (police, services sociaux, l'association Re'ut) s'acharnent sur une jeune fille de 14 ans, franco-israélienne, Odele Lugassy-Ambash? 
Alors qu'elle se trouvait sous la responsabilité/ tutelle des services sociaux (Revacha) et de l'association mandatée (Re'ut), Odele Lugassy-Ambash, a fui les maltraitances subies dans son internat, a disparu 3 jours et s'est faîte sauvagement agressée. Agression qui a eu pour conséquences une hémiplégie du côté gauche, de multiples interventions chirurgicales successives, son handicap actuel (incapacité à marcher, à parler). 
Comment réagissent la police, les services sociaux, l'association Re'ut ? ils classent sans suite la plainte pour agression qu'a déposé la mère (dossier clos sans enquête préalable au prétexte qu'il n'y a pas eu crime alors que l'enfant a été retrouvée inanimée dans la rue, le corps couvert de bleus et de brûlures de cigarettes, de forts soupçons de viol). Ils empêchent tous contacts entre la jeune fille et sa mère alors que l'enfant hospitalisée réclame la présence de sa mère et que le Juge des Affaires familiales autorise les visites. Ils interdisent aux médecins d'informer la mère sur l'état de santé de son enfant et de lui communiquer son dossier médical, ils la menacent d'arrestation si elle pénètre l'hôpital. Le monde à l'envers ! 
Jusqu'à quand l'impunité des véritables coupables dans l'Affaire Ambash?
Amit


Georges-Elia Sarfati, philosophe, psychanalyste :

Le 6 janv. 2018 à 22:04, Georges Sarfati a écrit :

je pense qu'il faut porter plainte contre l'assistante sociale:
1. sur le motif:  c'est du harcèlement
2. préciser que selon les faits, la situation ne justifie pas une telle attitude: au nom de quoi s'oppose t'elle à la présence de la mère auprès de sa fille, dans une situation où la petite est souffrante? de la part d'Ilana il n'y a aucune atteinte à l'ordre public
3. ce que fait cette assistante sociale est de l'ordre de l'abus de pouvoir.
4. autre chose: elle a cachée ce qui est arrivé à la petite, c'est inadmissible. En tant que mère, Ilana a le droit de connaître la vérité: elle a entendu dire que son enfant avait subi des maltraitances, ce qui est très grave, il faut exiger la vérité entière, ils ont certainement eux mêmes des choses à cacher,
5. il faut enfin exiger une enquête sur ce qui est arrivé à la petite, il y a là la base d'une plainte contre l'institution qui en était responsable.
Comment va-t-elle après sa dernière opération?
G-E

Ophrah Zelmati, éditrice et Asher Zelmati, coach :

De : Ophrah ZelmatiDate : 22 janvier 2018 19:13:02 UTC+01:00

Nous n'avons pas de mots pour décrire notre horreur et notre indignation après avoir pris connaissance de l'histoire atroce de la jeune Odèle. Nous sommes effondrés d'apprendre qu'une jeune adolescente ait pu ainsi être violée et torturée alors qu'elle dépendait d' une institution d’État israélienne, avec la complicité de la Police et des Services sociaux qui, au lieu d’affronter leurs responsabilités, persistent à mettre en danger la vie de la jeune fille. Nous sommes horrifiés de constater que la police ait pu ignorer la plainte déposée légalement dans ses locaux, que les services sociaux aient étouffé l'histoire et empêchent la maman d'Odèle d'aider sa jeune fille et d’accéder au dossier. Est-il acceptable que le Consulat de France à Jérusalem refuse de venir en aide à des citoyens français ? Nous considérons cela inadmissible dans des pays démocratiques et engagés par la charte des Droits de l’homme comme la France et comme Israël. 
Ophrah et Asher.

Jessica Dembo, peintre, cinéaste:

Le 6 janv. 2018 à 18:18, Jessica Dembo a écrit :

C'est épouvantable! L'acharnement sur la famille Ambash n'a-t-il  donc pas de fin ? Jusqu'à quant tant d'injustice? Que veulent les services sociaux : anéantir Odele Lugassy-Ambash, jeune fille de14 ans qui vient d'être atrocement agressée, qui vient de subir trois interventions chirurgicales, qui ne se déplace plus qu'en chaise roulante ? Comment l'État d'Israel peut-il couvrir tant d'inhumanité envers une enfant et sa mère, tant de corruption entre la police et les services sociaux, tant de dénis de droit ? Ce qui se passe dans notre pays est indigne et scandaleux !
Jessica

 

Nicole et Barak Bard, vidéastes:

Le 25 janv. 2018 à 13:34, Barak Bard a écrit :
MERCI DE BIEN VOULOIR LIRE TOUTE LA  PAGE CI-DESSOUS , DE DIFFUSER ET DE REAGIR!!! CETTE SITUATION EST D'UNE TRISTESSE A EN PLEURER, INTOLERABLE EN ERETZ ISRAEL!!!
NIcole et Barak BARD